Calendrier

« Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 

Le Moine Rouge

Actualité de toutes sortes autour de la commune

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

FL-DST ?

Par Le Moine Rouge :: 29/06/2008 à 14:32

 FL-DST ?

Nous vous promettions il y peu un texte sur le mouvement breton de l’après guerre. Ce billet concerne l’histoire entre 66 et le début des années 80.

Nous ne parleront pas des motivations, mais surtout des provocations policières contre des organisations amateurs, faiblement structurées, et ou de pauvres idéalistes ont laissé pas mal de plumes…

 

Le premier acte FLB semble se situer en juin 66, un engin qui fait long feu à St Brieuc…

La période 68-69 est bien plus mouvementée, avec le FLB, mouvement situé à droite qui était farci  de pas mal de curés du secteur…Ce FLB tombe rapidement, à cause d’une banale scène de ménage, ou les gens crient un peu fort en se lançant les « exploits » au visage.

Prévenue, la maison poulaga, n’aura aucune peine à remonter la filière...

 

Reconstitué plus tard, en 70, le FLB peut encore être soupçonné de manque de rigueur dans l’attentat  contre la maison Bouygues à ST Malo en 72.

En effet on apprendra une dizaine d’années plus tard qu’il y avait des membres de la DST infiltrés dans le ce commando, qui sera bien sûr vite arrêté…

 

Re belote en 74 avec l’attentat contre le réémetteur de Roc’h Trédudon. Revendiqué par les nationalistes, il laisse quand même place à quelques zones d’ombre.

Ainsi ces jours là, l’armée française était en manœuvre sur le secteur. Et tenez vous bien une de ses missions en jouant à la guéguerre, était la destruction du fameux pylône… ( certaines personnes pensent que des militaires, ont ensuite mis en pratique ce qu’ils devaient faire de manière fictive sur le terrain)

La précision de la méthode utilisée est plus affaire de spécialistes que de pauvres individus qui souvent utilisaient des pétards… mouillés)

 

 

L’attentat contre le château de Versailles est assez suspect lui aussi, car on verra par la suite que les activistes étaient suivis dans leurs déplacements quand ils achetaient du matériel électrique pour les bombes, dans les magasins de bricolage…

La police les laisse faire, puis les arrête facilement…

 

Plus trouble encore, la création du FLB (LNS) qui est de création policière. Les pauvres types qui y adhèrent, n’iront pas très loin non plus.

 

Des sources privées nous parlent aussi de parts de mystères dans l’attentat contre la villa du commissaire Le Taillanter en 79, pour nous il s’agit aussi d’une provocation mise au point par une barbouze* bien introduite dans le mouvement.

Hélas, dans ce cas précis, il s’agit de bons témoignages, de sources très fiables, mais on ne peut accuser sans preuves…

 

Pour avoir connu quelques personnes, souvent de bonne foi, égarées  dans cette mouvance nous avons presque toujours noté le peu de sérieux des précautions prises au niveau de la clandestinité…

 

Une fois dans un troquet de Guingamp, nous en avons même entendus parler ouvertement de leur prochaine soirée-boom…

Ils furent arrêtés évidemment quelques jours plus tard…

 Après un séjour dans une prison parisienne, nous avons rencontré un de ces « spécialistes », il osa déclarer :

« On a été donnés ! »

Pauvre crétin  tu ne savait pas à l’époque que les flics savaient aussi aller aux Fest-noz, et n’étaient  pas les derniers à se mêler de la conversation…

 

Certains semblent avoir confondu l’action clandestine avec la blague de potaches. La justice a ramené ces « idéalistes (?) » à la triste réalité, que l’on nomme « Case Prison ».

La lecture de quelques livres sur la résistance 40-44 leurs aurait donné quelques éléments de prudence, mais ils s’ont peut être  aller chercher du mauvais côté…

 

Le sujet du billet étant assez actuel, et ayant des protagonistes habitant Pont-Melvez, nous serons attentifs aux commentaires, donc on coupera, s’il le faut…

On peut nous contacter sur lemoinerouge@gmail.com nous pouvons donner, dans certains cas, des infos complémentaires…

 

Nos sources sont fiables, elles viennent de nombreux contacts avec des gens que nous considérons idéologiquement comme non fréquentables, mais qui parfois se confient aux gré des rencontres, souvent écœurées devant certains comportements de leur propre ( ?)  mouvance.

Nous avons aussi le témoignage de quelques ex-militants.

 (Dans la mesure du possible on a recoupé les sources)

 

PS : Dans quelques jours nous vous parlerons d’une histoire plus glauque qui a faillie se dérouler quand certains voulaient reproduire un beau lundi irlandais .

 A notre avis peu de personnes sont au courant de cette affaire, qui a faillie finir en véritable carnage…

 

Au fait une personne nous disait avoir allumé une mèche près du monastère, aucun problème : on a pissé dessus…

 

* Nous ne donnons que les initiales du provocateur en question : Y. C.

Il a eut une vie mouvementée dans les milieux des barbouzes, il pratiquait aussi l’import-export vers l’Afrique…

 

Ce texte est dédié à la mémoire de Laurence Tubec, 28 ans, assassinée à Quévert par quelques crétins, le 19 avril 2000.

Le Moine Rouge.

 

 

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://pontmelvez.zeblog.com/trackback.php?e_id=337287

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Autour de Pont- Melvez - Blog créé avec ZeBlog